Arbres à noix et chênes de l'Arboretum Morgan

Par Bernard Contré

Au Québec, l'Arboretum Morgan est un des endroits le plus éducatif et fascinant pour observer des plantations diversifiées d'arbres qui y subsistent depuis 1947. Pas moins de 150 essences arboricoles peuvent être observées de même que ; 30 espèces de mammifère ; 30 espèces de reptiles et amphibiens et 200 espèces d'oiseaux. Ce grand parc de 245 hectares est aussi une érablière riche d'où les grands caryers ovales et cordiformes s'y retrouvent naturellement. Situé à l'extrême sud-ouest de l'île de Montréal, le climat est quelque peu moins rigoureux et propice à la survit d'espèces introduites moins rustiques d'où les tentatives échouent souvent ailleurs en région.

Historique : l'Arboretum a été fondé en 1945 par l'Université McGill lorsqu'elle fit l'acquisition du bois Morgan, une propriété appartenant alors à la famille Morgan. Un arboretum fut édifié en mémoire à la famille pour la conservation du boisé pour 100 ans. La planification fut réalisée par le Dr W.H. Brittain devenu par la suite premier conservateur de l'arboretum en 1955. Fait à noter que cette période coïncide avec les nombreux échanges, ventes ou donations que John Ure Gellatly réalisait dans sa période la plus active sur les noix avec d'autres individus et institutions. Les châtaigniers, noyers du Japon, noisetiers hybrides en particulier, ont une relation directe ou indirecte avec lui. Plusieurs plantations massives d'arbres furent réalisées pour l'expérimentation ou la recherche.

Voici une liste des principales espèces à noix et chênes rares qui s'y retrouvent.

50 pins de Corée (1957) en plantation serrée tout juste avant l'office. Des graines sont produites.
À côté du bureau ; 14 noisetiers hybrides matures, probablement Corylus cornuta x c. avellana (Gellatly). Ces semis ont des variations significatives vis-à-vis la taille des fruits et la productivité de chaque individu.
Près du grand chalet, 1 noyer du Japon et 2 buartnuts, noyer noir, carya ovalis var. odoratum, carya laciniosa et les quercus : prinus, alba et bicolor.
En bas de la côte, une grande collection d'arbres introduits s'y retrouve et parmi ceux-là ; Corylus tortuosa, C. hybride, C. colurna, Quercus robur x macrocarpa !, ginkgos, 4 juglans nigra, j. ailantifolia, J. manshurica, Carya illinoensis, C. tomentosa !, Castanea dentata, Quercus jackiana, Q. muehlenbergii, Q. velutina, Q. palustris et plusieurs autres grands chênes.
Autour de ce lieu, il est facile de voir de grands caryers ovales à l'état naturel de 25 m de haut.
Suivant le chemin qui mène à l'intérieur de l'érablière ; 2 Juglans cinerea et 2 J. nigra.
Un peu plus loin, l'Arboretum possède la plus grande plantation de noyer noir au Québec avec plus do 300 noyers noirs établis en 1950, leurs tailles varient de 20 - 25 m distancé de 3-4 m. Un de ces noyers noirs produit une noix longue qui ressemble fortement à celle du cultivar Emma K - variété bien connue des amateurs américains.
À proximité de là, quelques grands noyers du Japon dont un sous le nom 'Thacker'. Le plus gros des Heartnuts (sans nom) possède un diamètre do tronc de 1 m à sa base. Deux noisetiers de Gellatly Filazel no 502-s Filazel no 501-s et Corylus seiboldiana var. manshurica sont près de ces noyers. Plusieurs arbres ont déjà perdu leurs étiquettes, et quelques-uns sont mal identifiés.
Plus en forêt, 12 autres noisetiers hybrides de même type et 5 gros châtaigniers d'Amérique. À côté, Carya illinoensis et plusieurs chênes blancs.
Tous les arbres mentionnés ici sont considérés en âge mature et ont été plantés durant une décade et demi.

Note : depuis 5 ans, les châtaigniers ont commencé à dépérir rapidement et c'est sans aucun doute à la présence de la brûlure du châtaignier combiné à l'absence d'entretien minimal des lieux. En 2002 le plus gros châtaignier du Québec à produit ses dernières semences puis fût complètement décimé en 2003. Actuellement seulement 2 châtaigniers subsistent par rejet de souche. Aucune semence n'est produite actuellement.

Malgré l'absence d'entretien suffisant que demande certains espèce à noix qui limiterait leur dépérissement, ces collections demeurent une richesse pour tout amateur d'arbres.

L'Arboretum est ouvert tous les jours de 9 am. à 4 pm. au coût de $5. gratuit à près 4 pm. Visité le site web ; www.morganarboretum.org/